Anglais

L’immersion en anglais se fait par la présence d’ enseignants de langue maternelle anglaise au moins sur la moitié de la journée.

Ceux-ci s’adressent dans leur langue aux enfants.

En maternelle, les enseignants anglophones proposent des chansons, des histoires, des jeux, des rituels (date, météo, nombre d’enfants présents…) et utilisent largement des supports visuels (flash cards, gestes, mimes, jeux, figurines…) pour se faire comprendre. Il ne s’agit donc pas d’un apprentissage académique, mais d’un apprentissage ludique, qui fait le pari de l’immersion. Peu à peu les enfants répètent les chansons, intègrent les principales consignes (stand up, sit down, jump, etc.) et construisent leur vocabulaire (couleurs, animaux, émotions, nombres, etc.).

Après cette période d’immersion, à partir de la grande section de maternelle, les enseignants anglophones commencent à enseigner l’anglais (English as a language), en commençant par une méthode ludique, “Letterland,” qui permet aux enfants d’intégrer les phonèmes et commencer à lire des mots simples en anglais. En CP, les enfants apprennent à lire et à écrire et ils renforcent ces compétences en CE1/CE2. Les enseignants anglophones intègrent une approche interdisciplinaire dans l’apprentissage de l’anglais. Par exemple, les enfants dessinent et peignent les lettres en arts plastiques, ils font des mathématiques en anglais (compter sur la frise numérique, de un en un, de deux en deux, faire des additions simples…) ou encore de la découverte du monde (cycle de l’eau, énergies et transports, etc.).

Les programmes d’apprentissage pour chaque classe sont alignés avec les standards nationaux d’éducation aux Etats-Unis (Common Core Standards). Cela permet aux anglophones d’approfondir l’anglais tel qu’il leur serait enseigné aux Etats-Unis, et pour les francophones d’intégrer les mêmes notions, adaptées à leur niveau (English as Second Language).